Une femme mariée se fait draguer dans un bar… ce qu’elle fait en fera réfléchir plusieurs!

Publicité:

Voici une lettre ouverte sur laquelle je viens de tomber sur le web. Elle a été publiée par une femme qui parle l’anglais, mais j’ai pris soin de traduire la lettre pour vous. Elle va comme suit:

L’autre soir, je suis sorti au bar, profiter d’un peu de temps loin de la maison et des enfants. Je suis une mère au foyer, ce qui fait qu’à toutes les deux semaines, j’ai besoin d’une pause. VRAIMENT BESOIN.

Je tenais à aller chanter à mon bar karaoké favori. Ça me permet de me détendre pendant un certain temps sans que rien ne soit attendu de moi. C’est revigorant.

Comme mon passe-temps favori se passe dans un bar, il arrive qu’on me drague de temps en temps. Après dix ans de mariage, je me suis habituée à expliquer aux hommes que je suis non seulement mariée, je me suis engagée et mariée. On pourrait penser qu’un anneau d’or sur le troisième doigt de la main gauche l’indiquerait clairement, mais plus souvent qu’autrement, il suscite tout simplement des questions comme : «Eh bien, est-ce important ?» ou «Si vous êtes mariée, pourquoi votre mari n’est-il ici avec vous ?» comme pour dire que les personnes mariées ne sont pas autorisés à avoir des loisirs de leur propre chef ou en dehors du temps conjugal.

La dernière fois que je suis sortie, cependant, je eu une expérience qui a changé la façon que j’ai de répondre à ces questions.

Un homme gentil (et oui, les gens mariés peuvent trouver d’autres personnes gentilles) causait avec moi quand soudainement ses questions ont pris une autre tournure me laissant penser qu’il commençait à se demander si j’étais disponible. Il a été poli à ce sujet et je lui ai dit que j’étais mariée. Il a demandé, « Pensez-vous que c’est pour toujours ? »

On ne m’avait jamais demandé ça avant, dans ce contexte.

Ma réponse réflexe était : «Eh bien, oui – il est mon meilleur ami !» Je me suis alors mise à parler un peu de notre vie ensemble, et de certaines des choses qui ont permis ce mariage «pour toujours».

Cette nuit-là en rentrant à la maison, la question me tournait dans la tête. J’ai pensé à ses implications plus profondes et j’ai eu quelques très belles révélations.

Ceci est un mariage pour toujours. Il est vraiment mon meilleur ami.

Je peux voir d’autres personnes qui sont attrayantes, intelligentes, engageantes et amusantes, mais elles sont toutes ces choses dans un moment précis. Mon mari est toutes ces choses pour moi, pour toujours.

L’homme que j’ai rencontré ce soir-là n’a aucune idée de quel album est mon préféré à écouter le dimanche matin tandis que nous faisons le brunch.

Il ne sait pas comment pousser me faire réagir en écorchant volontairement certains mots, et les discussions hilarantes que cela provoque.

Il ne sait pas que quand je prends sa main d’une certaine façon, ce que je demande est une guerre épique de pouces.

Il ne peut pas savoir les paroles de la chanson que nous avons composée ensemble à propos de notre vieux chien, chantée sur l’air de « I’m a Little Teapot ». Cet homme que je viens de rencontrer ne sait pas que je peux être déprimée en hiver, et que je besoin d’un peu de soutien moral au cours des mois de février et mars.

Ou que je peux être un monstre de rage explosive quand je suis stressée.

Il pourrait ne pas être prêt à être un hippie fou avec moi, élever et abattre des poulets et des lapins pour leur viande.

Il n’était assurément pas là pour empêcher notre famille de mourir de faim quand nous étions sans-abri pour un temps en 2009.

Il n’a pas mis de longues heures de travail éreintantes pour s’assurer que ses enfants puissent être élevés à la maison par leurs propres parents, quelque chose dont nous avons convenus de faire à partir du moment où nous avons discuté de la possibilité de fonder une famille ensemble.

Il ne sait pas intuitivement comment pousser un point de pression dans mon dos pendant le travail menant à l’accouchement pour soulager ma tension et permettre une étonnante naissance spirituelle de notre fils.

Il n’a certainement pas conçu ce fils avec moi la nuit de la Saint-Valentin dans le froid et sur un vieux matelas sur le sol d’un ancien appartement affreux où nous sentions continuellement les odeurs de marijuana des voisins dans le couloir. C’était le premier endroit où nous vivions avec quatre murs solides après avoir perdu notre maison, et on s’y sentait comme dans un manoir.

J’ai toujours su que nous avions un mariage «pour toujours» (de jour en jour nous choisissons de faire en sorte que ça dure), mais jusqu’à ce qu’on me pose cette question dans ce contexte, je n’avais pas vraiment pensé à la totalité de ce qui se trouvait derrière ma réponse lorsque je me suis dis, « je suis marié ».

Les hommes qui demandent « Êtes-vous heureuse ? » parlent de maintenant, du moment présent. Et en vérité, tous les moments d’un mariage ne sont pas heureux. Cette question ne porte pas sur l’endroit où vous avez été, ou où vous allez. Il demande aujourd’hui, au présent, parce que le but pour eux est la satisfaction présente. Mais je ne réponds jamais à la question dans le « présent » seulement.

Le mariage n’est pas une chose « du présent », c’est dans la continuité que cela se bâtit.

J’ai dit non à des hommes gentils, des fatiguants et d’autres en état d’ébriété moyen qui lances des paroles dans tous les sens dans l’espoir de tirer un bon coup. Mon rejet de ces hommes n’a rien à voir avec qui ils sont.

Il a tout à voir avec qui est mon mari, et ce que notre mariage est.

Il est mon meilleur ami. Et notre mariage est, de jour en jour, pour toujours.

Le mariage est coûteux, et ce n’est pas quelque chose à prendre pour acquis – le vrai mariage est pour toujours.







Aimez / Partagez cet article sur Facebook:

Partager sur Facebook

Publicité: